alice1

Quand elle est arrivée ici elle s'est dit qu'il y avait de la magie. La grande forêt qui cachait la maison, le petit chemin qu'il fallait emprunter. A tout le monde elle disait que les arbres ici chantaient, qu'une promenade sous les sous bois suffisait aux plus chanceux, aux plus heureux, pour découvrir le mystère. Ils se racontaient au coin du feu quelques histoires inventées juste pour rêver : "Quelques lutins malicieux qui se perdaient dans les sous-bois avec délice, toutes narines ouvertes… Les friands de cèpes dodus croisant les « fous » de girolles alanguies et charnues... " Toutes ces couleurs qui s'enflammaient, qui oscillaient  entre le brun sombre et le jaune rayonnant ne pouvait etre que le tour de quelque magicien malin...

Avec la demoiselle ils aimaient partir a la recherche des traces de ce monde mystérieux qui ne se laissaient voir qu'a ceux qui savent regarder. Hier ils étaient passés par ce chemin, ils en etaient sures, pour le prouver, le petit morceau de bois qu'ils avaient planté. Hier rien ne s'était montré, mais ce matin par la magie de l'elevation et de l'humidité, un petit champignon s'etait manifesté....La demoiselle l'avait remarqué en premier. Subjuguée, elle s'etait baissée, certaine maintenant que ses parents disaient vrai et que dans cette forêt la vie, etait un peu de la magie ...

alice2